Mercredi 12 Août 2020
19:43
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
LOI NATURELLE = socle commun possible ?
  Cliquez pour charger les messages précédents [...]
Zero
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 12 Mars 2006
Messages : 4 713

Réside à : Ailleurs
Patientez...

Citation:
Le 2010-02-16 21:44:00, Boxer a écrit :

Si Benoît XVI voulait préserver davantage la dignité humaine, il pourrait avoir une attitude plus radicale envers l'argent-roi de nos sociétés.
Mais n'a-t-il pas adopté (confirmé) cette attitude de par la publication de Caritas in Veritate ?
106
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Scout d'Europe  Profil de Zero  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
1
Patientez...

Le problème majeur du Vatican, ancien, inexpugnable, indéracinable, est de manier la litote et l'euphémisme : en dire le moins possible, par prudence, diplomatie, bon sens, désir de préserver l'avenir, de ne blesser personne, de laisser des portes ouvertes, de ménager les puissants tout en soutenant les humbles : du grand art en vérité, mais qui ne fonctionne pas toujours (voir Pie XII et son aversion du nazisme mais aussi sa détestation du communisme).

Mais le discours policé du Vatican est aussi peu compris des petits qu'il est parfaitement décodé par les puissances d'argent : de bons principes, des élans généreux envers les plus faibles, et pour le reste, eh bien, on s'en remet à la pitié des riches et à la compassion divine, donc pas de crainte majeure à avoir. Pourquoi ? parce que sociologiquement, l'Eglise dépend bien plus des riches que des pauvres, c'est très simple. Regardez qui va à la messe le dimanche, par exemple. Il n'y a pas à s'insurger, le message évangélique passe aussi par les hommes !

Ces paroles vous choquent ? Etudiez le problème, vous verrez ce qu'il en est, à condition d'avoir 35 ou 40 ans, l'âge où l'on devine ce qui est derrière la façade, ce qui est humain, trop humain, disait Nietzsche, l'homme est pécheur, dit l'Eglise. Et les riches resteront riches, croyants ou pas; Alors autant qu'ils soient croyants !
107
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

Citation:
....mais qui ne fonctionne pas toujours (voir Pie XII et son aversion du nazisme mais aussi sa détestation du communisme)...


Boxer en quoi ces deux sentiments sont-ils antinomique, ce n'est pas une dichotomie, c'est au contraire d'une logique assez implacable et normale.
108
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 

Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
Patientez...

Bien des historiens pensent que la détestation du communisme a freiné le Vatican dans sa lutte contre le nazisme, l'un étant l'ennemi mortel de l'autre. On a du mal à expliquer sinon la signature du concordat avec Hitler en juillet 33. Mais nous n'allons pas reprendre ce débat, n'est-ce pas, chacun s'est exprimé abondamment là-dessus.
109
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
Patientez...

Texte:
"... que la vie humaine soit toujours reconnue comme un sujet inaliénable de droit et jamais comme un objet soumis à l'arbitraire du plus fort.

L'histoire a montré combien dangereux et délétère peut être un État qui légifère sur des questions qui touchent la personne et la société en prétendant être lui-même la source et le principe de l'éthique.

Sans des principes universels qui permettent de vérifier un dénominateur commun pour toute l'humanité, le risque d'une dérive relativiste au niveau législatif ne doit absolument pas être sous-évalué (cf. Catéchisme de l'Église catholique, n. 1959).

La loi morale naturelle, forte de son caractère universel, permet de conjurer ce danger et surtout elle offre au législateur la garantie d'un respect authentique de la personne et de tout l'ordre de la création.

Elle se pose en force catalysante du consensus entre des personnes de cultures et de religions différentes et elle permet de dépasser les différences parce qu'elle affirme l'existence d'un ordre imprimé dans la nature par le Créateur et reconnu comme une instance de vrai jugement éthique rationnel pour chercher le bien et éviter le mal.

La loi morale naturelle "appartient au grand patrimoine de la sagesse humaine
que la Révélation, par sa lumière, a contribué à purifier et à développer davantage" (cf. Jean-Paul II, Discours à l'assemblée plénière de la Congrégation pour la doctrine de la foi, 6 février 2004).

Benoît XVI (à l'assemblée générale de l'Académie pontificale pour la vie, 23 février 2010).

110
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
Patientez...

J'aime bien aussi ces réflexions du Cercle Thémis (association étudiante de la faculté de Droit de Montpellier). Pour ceux qui prendront le temps d'y réfléchir, il y a là sans doute matière à un "socle commun", quelque soit les opinions religieuses, utile à ceux qui veulent travailler au bien commun.
Texte:
Le droit naturel dérange parce qu’il renvoie l’homme à lui même ; ce qu’il est et ce qu’il est appelé à faire ici-bas. En définitive il veut restituer l’être humain dans l’espace d’une création qui lui impose des limites physiques voire même surnaturelles... En effet tandis que les siècles et les hommes passent, le droit naturel, lui, a vocation à rester. Il propose d’offrir aux législateurs comme aux citoyens une interrogation permanente sur le juste et l’injuste : jusqu’où puis je aller dans ma liberté ? A partir de quel moment dois-je m’arrêter d’agir ?

C’est ainsi que dans le relativisme ambiant où tout est sujet à débat et remis en question, le droit naturel s’impose comme le fil d’Ariane rassurant et protecteur d’une société qui sait où elle va. Cela rejoint en définitive l’interrogation actuelle sur l’écologie : l’homme peut aller très loin dans la technique, mais doit-il pour autant tout faire s’il risque de se détruire lui-même ?

...Pourtant le droit n’est pas toujours juste ni même conforme au réel. Le droit disait-il la vérité lorsqu’il traitait par exemple du statut juridique des esclaves qualifiés de choses ? Assurément non. Dans ces conditions, le droit naturel donne à la société le moyen sûr de se penser elle-même, de savoir vers où elle veut aller pour garder un visage humain sans se couvrir du voile de la barbarie. Une interrogation particulièrement utile lorsque le législateur est appelé à penser l’homme face aux progrès de la science dans les révisions des lois bioéthiques ou encore dans la protection de la dignité. Le droit naturel apparaît alors comme une méthode et un cadre de réflexion qui propose de transcender le seul droit positif pour s’extraire et penser de façon plus globale la vie humaine."


111
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
Patientez...

Encore un texte de Benoit XVI qui s'exprimait aujourd'hui devant le parlement allemand
Citation:
Contrairement aux autres grandes religions, le christianisme n'a jamais imposé à l'État et à la société un droit révélé, un règlement juridique découlant d'une révélation. Il a au contraire renvoyé à la nature et à la raison comme vraies sources du droit – il a renvoyé à l'harmonie entre raison objective et subjective...
L'idée du droit naturel est considérée aujourd'hui comme une doctrine catholique plutôt singulière, sur laquelle il ne vaudrait pas la peine de discuter en dehors du milieu catholique, de sorte qu'on a presque honte d'en mentionner même seulement le terme. Je voudrais brièvement indiquer comment il se fait que cette situation se soit créée. (...)

Nous devons écouter le langage de la nature et y répondre avec cohérence. Je voudrais cependant aborder encore avec force un point qui aujourd'hui comme hier est largement négligé : il existe aussi une écologie de l'homme. L'homme aussi possède une nature qu'il doit respecter et qu'il ne peut manipuler à volonté. L'homme n'est pas seulement une liberté qui se crée de soi. L'homme ne se crée pas lui-même. Il est esprit et volonté, mais il est aussi nature, et sa volonté est juste quand il écoute la nature, la respecte et quand il s'accepte lui-même pour ce qu'il est, et qu'il accepte qu'il ne s'est pas créé de soi.
112
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
Aller à Page précédente 1|2|3|4
Signaler
Patientez...
>>Le fuseau a été fermé par un modérateur

 

  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net