Samedi 19 Oct 2019
11:57
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Aller à 1|2|3|4|5|6|7|8|9 Page suivante
Auteur
Spécificité du "scoutisme catholique"
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Je dédie ce fuseau à la mémoire de mon ami Kiraithe Onesmus Augustus Nyaga, ancien Commissaire National Executif du Kenya puis directeur de la région Afrique de l'OMMS, pilier de la communauté catholique de son pays, généreux donateur de nombreux orphelinats, écoles et hôpitaux catholiques qui ne concevait pas qu'il puisse exister une telle chose qu'un scoutisme catholique spécifique séparé du reste du scoutisme.

Certains posts récents dans divers fuseaux, en particulier ceux consacrés à l'AGSE me fait lancer (ou relancer ?) ce sujet. Existe t-il une différence majeure entre le scoutisme stricto sensu fondé par Baden-Powell et le scoutisme catholique héritier du R.P. Jacques Sevin S.J. ? Doit on parler d'associations catholiques de scoutisme ou d'associations de scoutisme catholique, de catholiques scouts ou de scouts catholiques. En quoi résiderait la spécificité du scoutisme catholique (si tant est qu'une telle chose existât vraiment) ? La mission du scoutisme est-elle de former de futur citoyens actifs et utiles en contribuant à leur développement, en les aidant à pleinement réaliser leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles en tant que personnes ? Ou bien est-elle de former des saints, de fournir à l'Eglise de bons petits soldats du Christ, de contribuer à rechristianiser la France et l'Europe, voire en combattant les effets pervers de la Révolution et de l'héritage des Lumières. Le cinquième but doit il prendre le pas sur les quatre autres. Dans l'alchimie culinaire scoute l'ingrédient religion doit il masquer le goût des autres ingrédients. L'hypertrophie de l'un des cinq éléments est-il préjudiciable aux quatre autres ?

Je ne pense pas à une association française en particulier, le problème existe aussi ailleurs, ceux qui lisent l'espagnol peuvent visiter les sites des ADISCAs argentines c'est assez instructif.

A vos claviers !
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

pas mal ton idée de sujet de partage et de réflexion old, merci de nous l'avoir sagement (comme à ton habitude) proposé.
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Grizzly_90
Ursus arctos horribilis
 



  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 47 points
Rivière : Naute
Nous a rejoints le : 30 Nov 2008
Messages : 4 850

Réside à : Natif du Béarn, logé à Belfort !
Patientez...

On peut aussi retourner la question : Quel est le juste dosage du cinquième objectif, à partir de quand est-il hypertrophié (ou atrophié...) ?
Les quatre autres objectifs, s'ils sont admis comme présents dans tous les mouvements de scoutisme "reconnus" (notez les guillemets, je ne parle pas spécialement d'une liste officielle), le sont-ils au même niveau ? L'hypertrophie mesurable de l'un ne va-t-il pas de pair avec celle des autres ?

Je sais, le simple fait de poser la question va agacer. Essayons d'y réfléchir sans penser à nos cas particulier, comme des observateurs extérieurs...
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Grizzly_90  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

En effet Grizzly 90 je me suis souvent posé la question quand lors de grands (et moins grands) rassemblements scouts des adultes faisaient veiller des gamins de 12 ans jusqu'à plus de minuit ou les obligeaient à rester des heures sous un cagnard pas possible à écouter des discours lénifiants parce que tout le monde voulait y aller de son speech. Oubliés les huit heures de sommeil minimum, la santé (un des cinq buts pourtant). Et on pourrait aussi parler du caractère, quand on se sert des revues pour formater des jeunes dans un sens sans développer leur esprit critique (l'analyse objective des faits), je pense entre autre aux revues des branches aînées de certains mouvements à une époque. Le sens du concret, on pourrait là aussi dire pas mal de choses. L'hypertrophie de l'une des dimensions va en effet souvent de pair avec l'atrophie d'une ou plusieurs des autres. Le scoutisme est une alchimie, un art, un peu comme la cuisine, prenons la composition du curry si vous voulez, trop forcer sur une des épices va dénaturer le goût du plat. N'oublions pas la sagesse des anciens "in medio stat virtu" disaient les Romains reprenant le "meden agan" des Grecs
3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Dr. Cerf Vincent
Cervidé
  
TECHNIQUE: 27 points
BONNE HUMEUR: 32 points
Église : Hospitalier
Nous a rejoints le : 25 Oct 2001
Messages : 5 338

Réside à : Paris
2
Patientez...

Citation:
La mission du scoutisme est-elle de former de futur citoyens actifs et utiles en contribuant à leur développement, en les aidant à pleinement réaliser leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles en tant que personnes ?

Honnêtement, plus le temps passe, plus je suis gêné aux entournures par le fait de faire de "former de futurs citoyens utiles et actifs" comme but ultime du scoutisme. Il y a un côté utilitariste auquel je ne peux pas adhérer. D'autres mouvements de jeunesse se sont aussi proposés de former de futurs citoyens utiles et actifs en contribuant ..., ils n'ont jamais été reconnus comme des mouvements scouts.
On n'éduque pas un jeune pour en faire un bon petit citoyen.

Il me semble que ta phrase doit être inversée : La mission du scoutisme est de contribuer au développement des jeunes, à les aider à pleinement réaliser leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles en tant que personnes, en faisant d'eux des citoyens utiles et actifs.

Vu ainsi, la fin ultime du scoutisme est l'épanouissement personnel du jeune, le fait d'en faire un bon citoyen n'étant qu'une fin seconde. Le fait que ce soit une fin seconde n'enlève d'ailleurs rien à son importance. en effet, l'homme étant un animal social, cet épanouissement personnel nécessite de devenir un citoyen utile et actif.

Vu sous cet angle, il me semble que le problème que tu poses, Old G, se résout quasiment de lui-même.

En effet, pour un catholique, le véritable épanouissement personnel, c'est la sainteté. La recherche de la sainteté, n'est donc pas une spécificité du scoutisme catholique, mais elle est simplement la stricte application du scoutisme pour des catholiques.
4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex ENF, ex FSE  Profil de Dr. Cerf Vincent  Voir le site web de Dr. Cerf Vincent  Message privé      Répondre en citant
Dingo
Membre banni
 
Église : Hospitalier
Nous a rejoints le : 21 Juin 2008
Messages : 6 856
Patientez...

[quote]
Le 2009-05-11 10:43:00, Dr. Cerf Vincent a écrit :

Citation:


Vu sous cet angle, il me semble que le problème que tu poses, Old G, se résout quasiment de lui-même.

En effet, pour un catholique, le véritable épanouissement personnel, c'est la sainteté. La recherche de la sainteté, n'est donc pas une spécificité du scoutisme catholique, mais elle est simplement la stricte application du scoutisme pour des catholiques.


pas tout à fait faux ce que tu dis, même en totalité vrai, mais doit on imposer via le scoutisme une voie unique à la sainteté ?? Là est peut être la question.

La paternité est une voie royale autre que le sacerdoce

le célibat consacré (ou voulu) en est une aussi.

l'érémitisme également.

5
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ancien sdf/fse/suf+dorénavant ENF  Profil de Dingo  Voir le site web de Dingo  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
1
Patientez...

Old, ta façon de poser la question ressemble un peu quand même à celle des journalistes (vous préférez l'Hadopi salut Public et rose bonbon ou le mercantilisme sauvage-choléra ?, entendu ce matin à peine caricaturé), c'est à dire pas très propice à bien lancer le débat.

C'est quoi des bons petits soldats du Christ ? C'est où la différence entre un catholique confirmé et un bon petit soldat du Christ ?

Je trouve au contraire la question telel que formulée par Vincent beaucoup mieux posée, et j'applaudis Bravo

La question est-elle en effet d'opposer le bon petit soldat de la République au bon petit soldat du Christ, ou plutôt de développer l'enfant et de l'épanouir dans ce qui le constitue, sa relation aux autres, sa relation à son pays (une partie de son identité qu'on le veuille ou non), sa relation à lui même, sa relation à Dieu...
6
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

La formule "petits soldats du Christ" n'est pas de moi elle vient du livre de Sandra Pizzo pourtant publié chez Desclée de Brouwer, un éditeur peu connu pour ses positions anti-catholiques.

Même si je pense que la formulation de Vincent est plus satisfaisante n'oublions pas toutefois l'intention première de Baden-Powell en lançant le scoutisme, Scouting for Boys a pour sous titre "A Handbook for Instruction in Good Citizenship" que le traducteur suisse a interprété comme "Un programme d'éducation civique". Même si la France a toujours un peu fait bande à part dans son interprétation de B-P et sa pratique scoute la majorité des pays où le scoutisme est pratiqué de par le monde et cela depuis plus d'un siècle considèrent comme fondamental l'aspect social de formation de citoyens actifs et utiles. Cela dit les deux aspects (social et individuel) de la finalité du scoutisme ne sont pas antinomiques. C'est peut-être une des spécificités de la vision catholique (latine ?)du scoutisme de privilégier l'épanouissement personnel du jeune ?
7
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Dr. Cerf Vincent
Cervidé
  
TECHNIQUE: 27 points
BONNE HUMEUR: 32 points
Église : Hospitalier
Nous a rejoints le : 25 Oct 2001
Messages : 5 338

Réside à : Paris
1
Patientez...

Dingo,
Tout à fait d'accord avec toi. Cependant, je n'ai pas l'impression que les mouvements de scoutisme catholique proposent une voie unique de sainteté.

Old G,
Les deux aspects ne sont absolument pas antinomiques, bien au contraire vu que l'aspect social est nécessaire pour l'épanouissement personnel et réciproquement.

Cependant, dire qu'on permet au jeune de s'épanouir POUR en faire un citoyen utile et actif me parait une instrumentalisation difficilement acceptable.

Concernant l'intention première de BP, on peut se demander si elle était de servir son pays en formant de bons citoyens ou si cet aspect n'a pas été mis en avant par pragmatisme afin d'obtenir des soutiens de la bonne société britannique.

Je penche plutôt pour la deuxième solution même s'il faudrait que je relise Éclaireurs car je me souviens de passages où cet aspect m'avait un peu gêné étant plus jeune.
8
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex ENF, ex FSE  Profil de Dr. Cerf Vincent  Voir le site web de Dr. Cerf Vincent  Message privé      Répondre en citant
Bessou
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 26 points
BONNE HUMEUR: 21 points
Église : Acolyte
Nous a rejoints le : 27 Oct 2002
Messages : 996

Réside à : Grand Ouest
Patientez...

Cependant, dire qu'on permet au jeune de s'épanouir POUR en faire un citoyen utile et actif me parait une instrumentalisation difficilement acceptable.

Est-ce que cette difficulté n'est pas simplement liée à un changement d'état d'esprit, la notion de citoyenneté étant quelque peu galvaudée et peu à l'honneur de nos jours?
9
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF et FSE  Profil de Bessou  Voir le site web de Bessou  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

C'est vrai qu'à une époque où l'incivisme est une forme courante de comportement dans nos sociétés occidentales, même au sein de certaines associations scoutes où on se plait à préférer le règne de la rue à la légalité constitutionnelle et pour qui les vociférations d'une populace manipulée par des agitateurs professionnels sont plus importantes que les décisions des élus du peuple la notion de citoyenneté et de service du Pays est un peu oublié.

Toutefois, la lecture du livre de Lazlo Nagy qui fut longtemps Secrétaire Général de l'Organisation Mondiale du Mouvement Scout, 250 millions de scouts (Lausanne/Paris : Favre, 1984), bien que datant un peu permet de mieux comprendre ces différentes visions du scoutisme déjà soulignées par Henri Van Effenterre dans son Histoire du Scoutisme (Paris : Presses Universitaires de France, 1947 "Que sais-je ?" N° 254).

Pour ce qui est de l'intention initiale de B-P en créant le scoutisme bien difficile de savoir ce qui se passait dans sa tête, B-P était avant tout un pragmatique (certains diront un opportuniste) préoccupé par la décadence de ce qu'il appelait la "race", la perte d'influence de la Grande Bretagne, la menace de l'Empire Germanique, mais aussi avide de reconnaissance sociale par les élites britanniques. Il semble bien qu'il ait peu à peu réalisé les implications éducatives profondes et les immenses potentialités de la méthode qu'il avait lancé et ne cessait de peaufiner. En tout cas c'est bien l'aspect social d'éducation à la citoyenneté qui prédomina longtemps dans l'esprit de ceux qui introduisirent le scoutisme dans leur pays, le service de la religion venant après, parfois dans les deux cas au préjudice de l'épanouissement personnel du jeune. Ceux qui connaissent le scoutisme en Asie savent bien quel aspect est privilégié dans ces pays.
10
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
Patientez...

Le scoutisme est une méthode d'éducation, d'aide à la construction de soi, du caractère,d'aide à la socialisation, à la maturation des possibilités sociales et affectives et une école de l'initiative et du courage. En faire un rassemblement spirituel ou religieux avec quelques jeux autour, le but étant d'avoir de bons petits croyants, futurs prêtres si possible, c'est, me semble-t-il, n'avoir vraiment rien compris au scoutisme de Baden Powell.. ou alors se servir d'un mouvement de façon peu honnête, pardon pour le côté abrupt du propos.

Car il y a alors un double détournement : d'une part, l'idéal scout est relégué au dernier plan ou disparaît carrément, et donc l'effort de construction du jeune, d'autre part on ne dit pas qu'en fait on recrute et on conditionne pour une Eglise. La spiritualité est partie intégrante du scoutisme, BP l'a assez dit, aller au-delà, c'est jouer le jeu que l'on reproche à certaines sectes.. ben oui, je suis brutal, je sais, mais c'est un sujet sensible..

On a voulu me recruter de cette façon chez les dominicains : intention louable, procédés minables, manoeuvres en-dessous, hypocrisie ; je passe sur les détails..
11
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
irdnael
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 33 points
BONNE HUMEUR: 42 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 10 Janv 2006
Messages : 1 323

Réside à : paris
Patientez...

Citation:
Le 2009-05-12 17:01:00, Boxer a écrit :


On a voulu me recruter de cette façon chez les dominicains : intention louable, procédés minables, manoeuvres en-dessous, hypocrisie ; je passe sur les détails..


Je ne sais pas qui a échappé au plus grand péril...(cum grano salis)



Dans un pays où la programmation de la 2, chaine publique, est "1905" avec une vision quasi militante laiciste de la question le scoutisme catholique a encore de belles générations devant lui.

Comme en plus la tendance générale en Europe et pas seulement française est au renforcement du communautarisme le débat n'est pas près de finir.
12
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  ancien scout de france  Profil de irdnael  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
Patientez...

ton post, irdanel, est tout sauf clair. Peut-être es-tu nostalgique de l'époque où l'Eglise catholique, puissance à la fois temporelle et sociale, régnait sur la France, mais ces temps sont grâce à Dieu (car je ne vois pas en quoi il apprécierait l'abus de pouvoir) révolus.

ta vision de FR2 (militante laïciste) est carrément ridicule, et la fin de ton message sibylline. La concision est décidément un art difficile.
13
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
irdnael
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 33 points
BONNE HUMEUR: 42 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 10 Janv 2006
Messages : 1 323

Réside à : paris
Patientez...

Je ne suis nostalgique de rien du tout mais je pense que tu as regardé comme moi le début de "1905", téléfilm que la 2 (chaine publique...) diffusait ce soir. Très loin de la neutralité à mon avis. Quelle est ton opinion sur le sujet?

La France a mis au point un certain nombre de merveilles que le monde nous envie: Concorde, la laicité, la décentralisation etc. Simplement il est inexplicable que ces belles inventions françaises ne se soient pas diffusées.

Alors je crois que la laicité est une de ces pesanteurs qui font que notre pays est plus difficile à gérer que la majorité des pays européens et a pour effet de perpétuer des antagonismes religieux et d'en créer de nouveaux.
14
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  ancien scout de france  Profil de irdnael  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Le système britannique serait sans doute préférable avec création du Londonistan (j'y suis passé il y a quelques années avec une amie algérienne pourtant de confession musulmane, elle a été horrifiée), la ville de Bradford véritable enclave musulmane, les little India, Bangla Desh ou Pakistan de certaines banlieues. Ou bien le système américain avec ses émeutes raciales, ses pogromes religieux après le 11 septembre, ses lois liberticides imposées par les fondamentalistes. C'est vrai que le régime de Vichy a toujours des nostalgiques, c'était l'idéal lorsque les liens entre la Haute Hiérarchie d'une partie importante du haut clergé et l'administration pétainiste assuraient à la seule religion catholique une place prépondérante au détriment des autres croyances (relisez Jacques Duquesne, Paxton et Amouroux). Mort donc à la laïcité, place à la chape de plomb d'une majorité morale qui pavera la voie à l'adoption de la shariah lorsque la religion majoritaire en France sera devenue l'Islam dans sa forme la plus fondamentaliste ou que la France sera devenue un autre Liban.

L'existence d'un "scoutisme catholique" indépendant a toujours été pour les anglo-saxons un mystère, non qu'ils rejettent l'idée de groupes "fermés" catholiques rattachés à une paroisse ou à une école religieuse avec l'existence d'un Conseil National Catholique avec des membres représentant ces groupes et un aumônier nommé par l'Episcopat National. Ce qui est difficile à admettre c'est que l'indépendance du scoutisme est confisqué par une structure externe non élue composée (en partie) de gens qui ne sont pas des spécialistes du scoutisme mais qui pourraient vouloir s'en servir pour des objectifs personnels pouvant entrer en contradiction avec l'esprit même du mouvement scout. L'existence d'une association entre les mains d'un parti politique ou d'un syndicat reste aussi pour eux un mystère pour les mêmes raisons (et pourtant il existe des exemples de par le monde).

Baden-Powell recherchait, surtout après la rébellion de Vane soutenue par les églises non conformistes, le soutien des dirigeants de principales Églises chrétiennes, en partie pour éviter la création de groupes indépendants comme ce fut le cas avec le Diocèse anglican de Londres, était il pour autant d'accord avec la division du scoutisme d'un pays en associations confessionnelles ? En bon pragmatique il acceptait le fait accompli en faisant son possible pour éviter que le phénomène s'étendit à d'autre pays (comme au Québec ou en Irlande où les CBSI mirent plus de trois décennies avant d'être reconnus).

Ce que l'on peut constater c'est que dans tous les pays où il existe une association catholique de scoutisme le développement du scoutisme non catholique a été ralenti et les effectifs ont stagné voire baissé alors que la part de la religion catholique dans le pays ne cessait de se réduire, donc qu'il existait une potentialité de recrutement en milieu non pratiquant ou non croyant. Quelle est donc cette spécificité qui permet aux associations catholiques d'avoir un taux d'implantation plus élevé que les autres associations, en particulier celles pluralistes ou neutres dans des pays où la pratique religieuse est en récession (je ne pense pas qu'au cas français) ? Le risque n'est-il pas la création d'association non plus confessionnelles mais communautaristes dans lesquelles on fait plus de prosélytisme religieux que de scoutisme, où l'éducation de la foi l'emporte sur la santé, le civisme, l'habileté manuelle... Où les pélerinages remplaceraient les raids et les adorations les veillées ? Des associations dont le but principal serait le soutien à la seule religion, le recrutement pour les séminaires et les couvents, la constitution de troupes de choc pour manifester contre les lois de la république lorsque celles-ci iraient à l'encontre de ce qui est considéré comme la Loi Divine ? Ces questions peuvent choquer mais elles ont réellement été posées à plusieurs reprises à plusieurs époques et dans plusieurs pays ? Comment y répondre ?
15
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
hocco
Cracinae
 
  
TECHNIQUE: 19 points
BONNE HUMEUR: 0 points
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 30 Oct 2005
Messages : 1 323

Réside à : Besançon
Patientez...

Citation:
Le 2009-05-13 08:17:00, Old GIlwellian a écrit :

[...] Quelle est donc cette spécificité qui permet aux associations catholiques d'avoir un taux d'implantation plus élevé que les autres associations, en particulier celles pluralistes ou neutres dans des pays où la pratique religieuse est en récession (je ne pense pas qu'au cas français) ? [...]

Vous prenez un pays de tradition catholique, des groupes de scouts catholiques bien implantés dans les paroisses ; vous ajoutez des mouvements pluralistes ou neutres incapables d'offrir une alternative spirituelle crédible et sans implantations pérennes communales ou scolaires (comme cela est le cas en Asie).

On ne peut dissocier le succès d'un mouvement scout à sa capacité de s'ancrer durablement dans des communautés ou des territoires.

L'offre des scouts américains (BSA) est la plus pertinente ; les BSA proposent en effet à TOUTES les communautés religieuses américaines (et écoles) de s'implanter chez elles et prendre en charge l'éducation non formelle de leurs jeunes par le scoutisme.

Principaux avantages :
1- le groupe scout est "ouvert" aux jeunes du quartier avec un recrutement majoritairement issu de la communauté d'accueil.

2- les programmes et pratiques sont adaptés aux spécificités communautaires sans remettre en cause l'universalité de la proposition scoute.

3- efficacité des programmes et pratiques de la proposition scoute à sortir du "ghetto" communautaire : un scoutisme partageable et inter-générationnel, véritable école à la citoyenneté.


En France, les scouts catholiques, protestants et juifs sont principalement hébergés dans leurs communautés respectives. Peu de communes semblent par contre intéressées à héberger des groupes scouts laïques ou neutres... Comme si éducation populaire et scoutisme ne rimaient pas ensemble ! Clin d'oeil
16
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEIF  Profil de hocco  Voir le site web de hocco  Message privé      Répondre en citant
A.lo&O
Membre banni
 
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 22 Oct 2007
Messages : 1 345

Réside à :  
1
Patientez...

Citation:
<div class="citation_header">Le 2009-05-13 09:48:00, hocco a écrit :</div><br> Peu de communes semblent par contre intéressées à héberger des groupes scouts laïques ou neutres... Comme si éducation populaire et scoutisme ne rimaient pas ensemble ! Clin d'oeil

Peut-être aussi que l'image d'un scoutisme confessionnel est trop présente pour permettre à ces mouvements plus neutres d'être acceptés comme tels par les communes. -_-°

Dans un pays qui a si bien séparé l'église de l'état, et où ce dernier s'occupe traditionellement de l'éducation populaire depuis un siècle, forcément le scoutisme confessionnel (et en très large majorité catholique) a du mal à y trouver sa place (et je crois qu'il y en a beaucoup qui ne souhaitent pas vraiment la prendre, en témoignent certains messages qu'on peut lire dans le coin ; cf. laricio).

[ Ce Message a été édité par: Baron Allolobophora de Lumbricidæ le 13-05-2009 à 10:53 ]
17
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis    Profil de A.lo&O  Voir le site web de A.lo&O      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Cesse d'opposer mouvement laïque et mouvement confessionnel stp. Les mouvements confessionnels SONT laïcs !
18
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
A.lo&O
Membre banni
 
Forêt : Forestier
Nous a rejoints le : 22 Oct 2007
Messages : 1 345

Réside à :  
Patientez...

C'est au moins en partie corrigé. Le fait est que je cherchais comment indiquer une gradation dans l'importance de la religion en fonction des mouvements, il semble sans trop de succès.
Ça ne change pas grand-chose au fond de ce que je dis.
19
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis    Profil de A.lo&O  Voir le site web de A.lo&O      Répondre en citant
Grizzly_90
Ursus arctos horribilis
 



  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 47 points
Rivière : Naute
Nous a rejoints le : 30 Nov 2008
Messages : 4 850

Réside à : Natif du Béarn, logé à Belfort !
Patientez...

J'ai un peu la même approche du sujet que BAdL : le scoutisme, en France, est marqué "paroissial", et selon la vieille opposition Don Camillo-Peppone, les mairies et autres autorités d'Etat ne veulent pas y mettre les doigts.

Plutôt que de parler de laïcité (un terme tellement trituré, qu'il ne représente plus grand chose), on peu parler d'influences étatiques et ecclésiales. La Loi de 1905 a tellement tranché qu'on a l'impression que les deux vivent en transparence dans des Frances parallèles. Sourire
20
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Grizzly_90  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Hocco la situation des Boy Scouts of America n'est pas aussi idyllique que cela, n'oublions pas que leurs positions sur plusieurs sujets (en particulier la place de la religion) est fortement contestée même au sein de groupes religieux, comme par exemple l'Union for Reform Judaism, qu'on les a accusé d'être noyauté aux plus hauts niveaux par les Saints des Derniers Jours et d'autres sectes chrétiennes fondamentalistes. Ce qui tendrait à démontrer les risques d'un excès de confiscation du scoutisme par certaines communautés religieuses. Soulignons toutefois que les Girl Scouts of America sont beaucoup plus libérales dans leur approche sur de nombreux points.
21
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
1
Patientez...

Citation:
Old G a écrit :

Mort donc à la laïcité, place à la chape de plomb d'une majorité morale qui pavera la voie à l'adoption de [ce que tu veux]
Excuse-moi si je me trompe, mais n'est-ce pas déjà la cas ?

Citation:
Old G a écrit :

l'indépendance du scoutisme est confisqué par une structure externe non élue composée (en partie) de gens qui ne sont pas des spécialistes du scoutisme mais qui pourraient vouloir s'en servir pour des objectifs personnels pouvant entrer en contradiction avec l'esprit même du mouvement scout
N'exagérons rien, l'indépendance n'est en rien confisquée, l'Eglise n'a pas d'autorité sur les mouvements catholiques, et ne peut rien décider. Elle a simplement un rôle de consultant, avec une autorité morale dépendant des chefs assis en face d'elle et des suggestions qui sont apportées. Quant à imaginer que l'Eglise ait des objectifs "personnels", j'ai du mal à suivre, plus encore quand tu estimes que les objectifs de l'Eglise pourraient entrer en contradiction avec le scoutisme.
L'Eglise n'a pas attendu BP pour s'occuper des jeunes et privilégier leur développement personnel. Des saint Jean Bosco, l'Eglise en a des milliers, BP a inventé une méthode (et encore), rien de plus. Le but est le même : faire des enfants bien construits, certainement pas des bon petits croyants (tous les enfants pris en charge par les instituts Don Bosco ne sont pas croyants, et ce n'est pas une condition ni pour entrer, ni pour durer !)

Citation:
Quelle est donc cette spécificité qui permet aux associations catholiques d'avoir un taux d'implantation plus élevé que les autres associations
Ouf, revoilà la question du fuseau, je commençais à ne plsu trop voir où on allait.
La question se pose en effet, surtout après le constat que tu fais : s'il existe une association confessionnelle, celle-ci progresse énormément au détriment des associations non confessionnelles. Donc, pourquoi ?
n'est-ce pas parce que pour les parents, cette dimension religieuse fait justement partie des valeurs qu'ils veulent que leurs enfants acquièrent ?

Et tu ajoutes même dans ton constat : alors que la part de la religion catholique dans le pays ne cessait de se réduire. Paradoxe apparrent, moins la religion est forte dans le pays, plus les parents mettent leurs enfants dans des mouvements confessionnels. Curieux non ?
Eh bein j'ai eu une réponse à ce mystère l'année où je m'occupais à la fois de scoutisme et d'une aumônerie.
Les aumôneries n'enseignent plus rien de sérieux concernant la religion. Ce sont des sortes de clubs de jeunes qui n'ont pas envie d'être là et qu'on occupe comme on peut.
Les parents de scouts venaient parfois me voir en me disant : là au moins, il recevra une éducation religieuse. On parle bien d'éducation religieuse, et pas de devenir un bon petit chrétien. Les parents veulent que leurs enfants aient assez d'éducation religieuse pour avoir le choix de croire ou non.

je pense que le rôle d'éducation du scoutisme a le droit (et le devoir !) d'aller jsuque là ! A condition qu'il n'y ait aucune instrumentalisation d'aucune sorte, mais là le débat est bien plus vaste que celui de la religion, comme vous le savez tous !


Quant au déséquilibre que tu dénonces envers des activités religieuses plus fortes que les autres axes du scoutisme, d'abord on ne peut pas rêver d'un équilibre parfait entre tous les axes sachant qu'ils n'engagent pas tous au même degré, et ne s'incarnent pas tous concrètement aussi aisément dans un planning (la santé est un axe général qui ne se planifie pas ! De même pour la formation du caractère). Pour juger de cet équilibre, il ne faut donc pas regarder le planning des activités, mais le résultat : l'enfant qui sort d'ue année de scoutisme a-t-il une meilleure santé (et hygiène de vie) ? A-t-il un caractère plus trempé ? (et là, la réponse est catégoriquement oui pour les mouvements confessionnels que je connais...).
Les assoc dont le "seul but" serait la servitude de la religion ne fonctionneraient pas. Ce serait comme les aumôneries, les enfants y seraient contre leur gré (car ils ne sont pas idiots), et ça n'aurait rien à voir avec la motivation que l'on perçoit aujourd'hui chez les jeunes scouts.
Vous dénoncez des chimères ! Et les meilleurs juges des mouvements et de leur qualité... ce sont les enfants !

[ Ce Message a été édité par: Zebre le 13-05-2009 à 12:01 ]
22
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Zebre
Zebra One

Nous a rejoints le : 19 Oct 2001
Messages : 13 984

Réside à : Lyon
Patientez...

Quant aux BSA et au scoutisme en Asie, se comparer à eux me semble un exercice périlleux, puisque l'implantation locale dont vous parlez tous est surtout basée sur l'obligation. Ces scoutismes font partie des activités scolaires (et non extra-scolaire) proposées, auxquelles il faut adhérer si tu ne fait pas autre chose.
(ce qui n'empêche pas certaines unités extra-scolaires (véritable scoutisme selon moi) qui d'ailleurs ont seules un véritable esprit scout dans ce que j'ai pu constater.)
23
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SdF + FSE  Profil de Zebre  Voir le site web de Zebre  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
Patientez...

Désolé, Irdnael, je n'ai pas correctement compris ton message, prenant le "1905" comme allusion à la laïcité mais pas à une émission de télé que je n'ai pas vue, et donc j'ai mal compris ta critique de FR2. Je sais, c'est très bizarre pour un prof, mais j'ai certaines soirées où je dois travailler et ne peux pas regarder la télé..

24
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Zèbre je ne pense pas qu'au scoutisme des associations catholiques en France, d'ailleurs il fut un temps où la nomination du Commissaire Général des Scouts de France et du Chef Scout (Président de l'association) était soumise à l'approbation de l'Episcopat. Il existe d'autres pays dans lesquels des associations catholiques de scoutisme sont directement sous le contrôle des Evêques, comme les ADISCA en Argentine et dans une certaine mesure les DDE puis ADE membres du Movimiento Scout Catolico en Espagne. En Argentine ce sont les Evêques à commencer par celui du diocèse de Lomas de Zamora qui ont créé une dissidence aux Scouts de Argentina après l'union entre l'ASA et l'Union Scouts Catolicos de Argentina. Aux pays c'étaient aussi les Evêques dans les années 30 qui avaient soutenu la scission des troupes catholiques. Le rapprochement entre les associations catholiques de scoutisme et l'Episcopat national dans un pays peut se révéler un sujet de préoccupation quant à l'indépendance réelle des dites associations.

Pour ce qui est des Boy Scouts of America désolé de te contredire le scoutisme n'est nullement une activité extra scolaire obligatoire aux USA d'ailleurs près des deux tiers des effectifs proviennent de communautés religieuses (paroisses, églises, temples, synagogues, mosquées).
25
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
irdnael
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 33 points
BONNE HUMEUR: 42 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 10 Janv 2006
Messages : 1 323

Réside à : paris
Patientez...

Si en France le scoutisme s'est cassé la gueule dans les années 60 et ne se relève pas le catholicisisme ( et le judaisme ou le protestantisme) n'y sont pour pas grand chose:

- les SDF ont raté avec un exemplaire savoir faire leurs réformes successives et le capharnaüm pédagogique qu'ils préparent ne devrait pas déparer la collection.

- la société française modèle 1930 rectifié 1970 est viscéralement hostile à un mouvement de jeunesse (le scoutisme) qui ne puise pas son inspiration dans les idéaux de 1789.

Enfin les ENF qui veulent le mariage de la carpe intégristo-mystique et du lapin des fils de Wotan n'ont pas fini avec le code civil.

[ Ce Message a été édité par: irdnael le 14-05-2009 à 14:35 ]
26
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  ancien scout de france  Profil de irdnael  Message privé      Répondre en citant
Boxer
Membre banni
 
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 24 Mai 2007
Messages : 1 494

Réside à : Marseille, maintenant IDF
Patientez...

les idéaux de 1789 : liberté, égalité, fraternité, ne sont pas selon toi, irdnael, "compatibles scouts" ?

la chevalerie, par exemple, est un rajout à BP, comme tout mouvement d'inspiration royaliste. Le scoutisme de BP n'st pas non plus d'essence catholique, il est empreint de spiritualité, c'est une nuance d'importance.
27
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF  Profil de Boxer  Message privé      Répondre en citant
irdnael
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 33 points
BONNE HUMEUR: 42 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 10 Janv 2006
Messages : 1 323

Réside à : paris
1
Patientez...

La nation française s'est construite autour de la déclaration des droits de 1789.

Mais le scoutisme me parait directement inspiré du courant anglo-saxon avec la grande révolution anglaise et la déclaration américaine de 1776.

Deux univers mentaux très différents et depuis la fin de la première mondiale c'est la déclaration américaine de 1776 qui modèle la marche du monde (on aurait parlé du sens de l'histoire si...).

A mon avis le scoutisme en France a été une flambée de 1910 à 1960, se maintient dans quelques isolats "classiques" ou "traditionnels" mais n'est pas compatible avec la société française telle qu'elle a été forgée depuis un bon siècle, voir le solidarisme de Bourgeois.
28
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis  ancien scout de france  Profil de irdnael  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Le scoutisme en France ou le scoutisme catholique à la française ? Je n'ai pas l'impression qu'au sein des communautés issues de la réforme ou dans le judaïsme le scoutisme soit si incompatible que cela. Comme par hasard le scoutisme fonctionne étonnement bien dans des sociétés qui n'ont rien à voir avec le courant anglo-saxon, pourquoi donc ?
29
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net