Mardi 24 Mai 2022
17:39
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Regards sur le Handicap
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
Patientez...

Lu sur Genethique.org

Texte:
"En Nouvelle-Zélande, Right to Life (Droit à la vie), un groupe de parents d'enfants trisomiques, menace de poursuivre le gouvernement devant un tribunal des Droits de l'Homme à cause du programme de dépistage prénatal de la trisomie 21 que le ministre de la santé a introduit en février 2010 sans consultation publique.

Ce groupe de parents déclare que ce programme de dépistage discrimine les personnes atteintes de trisomie 21 et qu'il viole l'article 2 de la Convention de l'ONU pour la prévention et la répression du crime de génocide car il impose des mesures tendant à empêcher les naissances d'un groupe humain spécifique. En effet, l'article 2 de la Convention définit le génocide comme un acte commis avec l'intention de détruire, entièrement ou en partie, un groupe, qu'il soit national, ethnique, racial ou religieux comme tel, par l'imposition de mesures dont l'intention est d'empêcher des naissances dans ce groupe.

Les parents expliquent que les personnes trisomiques 21 constituent un groupe stable et permanent, liés génétiquement par la possession d'un troisième chromosome sur la paire 21 et qu'ils partagent les mêmes caractéristiques physiques : ils peuvent ainsi être définis comme un groupe ethnique. La présence, la forme, la présentation et la gestion de ce programme de dépistage prénatal "envoient un message clair aux personnes trisomiques 21 selon lequel leurs vies n'ont pas de valeur et renforcent la discrimination à leur égard" concluent-ils.

Les documents du ministère affirme que ce programme diminuera le nombre de naissances d'enfants trisomiques. 90% d'entre eux seraient avortés."




N.B. je ne veux pas ramener par là un enième débat sur l'avortement (il y a suffisamment de fuseaux pour cela, comme celui sur l'eugénisme cité ci-dessous), mais provoquer des réflexions sur l'aspect discriminatoire de notre regard sur les personnes handicapées.

[ Ce message a été édité par Choc 013 le 25-11-2010 à 19:08 ]
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
Old GIlwellian
Membre honoré
 
  
TECHNIQUE: 103 points
BONNE HUMEUR: 62 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 09 Juin 2004
Messages : 10 027

Réside à : Paris
Patientez...

Qu'est-ce que cela a à voir avec la pratique du scoutisme, ce fuseau devrait se trouver à une autre place dans ce forum, ne trouvez-vous pas ?
1
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis Ancien SdF et FEEUF  Profil de Old GIlwellian  Voir le site web de Old GIlwellian  Message privé      Répondre en citant
epervier loiret
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 19 Déc 2008
Messages : 3 463

Réside à : Vannes
Patientez...

j'ai vus au suf de Chécy un éclaireur de 14 ans, trisomique, et je peux assurer que sa vie, si simple soit -elle, est bel et bien une valeur ajouté à sa patrouille et un enrichissement pour tous.

Il à été facilement aspirant, fait une vraie promesse bien comprise, et obtenus sa 2nde classe avec le temps qu'il fallait età laissé un chouette suvenir derrière lui (un petit peu farceur,aussi Clin d'oeil )...il à quitté le scoutisme à 17 ans. J'ai sut bien plus tard, qu'il vivait chez ses parents, mais qu'il est en CDI comme cuisinier.

Le post de choc 013 n'est pas sans intérêt, mais serait plus utile dans un autre fuseau....
2
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis plusieurs  Profil de epervier loiret  Message privé      Répondre en citant
Éléphant
Chef distingué
 
  
TECHNIQUE: 21 points
BONNE HUMEUR: 29 points
Forêt : Explorateur
Nous a rejoints le : 23 Déc 2003
Messages : 1 144

Réside à : Trèves (Allemagne)
Patientez...

Merci Choc de nous avoir signalé cet élément de réflexion.
Merci aussi d'avoir précisé que ce n'était pas pour relancer le débat sur l'eugénisme et l'avortement
Cela-dit, comme mes camarades, je pense qu'il mérite un fuseau bien à lui (ici, on parle plutôt de l'accueil de l'enfant handicapé au sein d'une unité scoute).
Allo On déplace ?
3
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis éclaireur unioniste  Profil de Éléphant  Voir le site web de Éléphant  Message privé      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
Patientez...

Je voudrais partager nos réflexions sur ce que certains appellent l'handiphobie (sur ce fuseau ou ailleurs, peu importe). A côté de dévouements admirables, c'est une tendance de fond dans nos sociétés modernes, hélas.

Avez vous remarqué que chez les jeunes, se traiter de "triso" est devenu une injure banale. On réagirait bien plus de nos jours s'ils utilisaient le qualificatif de "négro" à la place de triso. Vrai ou faux ?
Alors que faire...
4
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
CASTORE
Rongeur

Nous a rejoints le : 08 Fév 2005
Messages : 3 258

Réside à : wwwest
Patientez...

Quoique...il y a quelques années, les garçons se traitaient de "gogols" entre eux.
Sans trop savoir ce qu'ils mettaient derrière ce qualificatif, car certains injurieurs n'étaient pas très gatés par Dame nature coté intellect non plus.

Un bon moyen de faire baisser les noms d'oiseaux, c'est de demander à l'injurieur le sens du mot qu'il emploie;

Pour en revenir à l'"handiphobie", on est dans le paradoxe le plus total : on parle de "droit à la différence" mais une pression énorme est mise autour de l'apparence (publicité notamment)

Et en France, les conséquences du DPI sont telles que même le professeur Testart (père du premier bébé éprouvette)s'en inquiète.

Son blog ici
5
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis RIAUMONT un jour...  Profil de CASTORE  Message privé      Répondre en citant
mafalda
madrileña
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 34 points
Forêt : Explorateur
Nous a rejoints le : 03 Janv 2003
Messages : 5 435

Réside à :
Patientez...

Les conséquences du DPI ?

Personnellement je suis heureuse de voir ( encore) de jeunes enfants trisomiques, et je me dis que leurs parents ont trouvé la force de s'occuper d'enfants "hors normes".

Même si finalement , on en voit de moins en moins des trisomiques.
Il faut dire qu'il faut être rudement armé pour de jeunes futurs parents pour affronter les conseils des instances médicales.

Je vais être un peu brute de décoffrage, mais finalement cette " bienveillance " sur les handicapés c'est aussi se dire que bon, ils sont là ;ils faut bien s'en occuper.
Mais qu'ils ne soient pas plus nombreux si possible.


[mode HS on ] Cela me fait penser à cette mère de famille qui a perdu son ainé de 14 ans dans un accident de la route. Chose somme toute " ordinaire", cela peut arriver à n'importe qui. Cependant la Justice a estimé de manière financière "moindre" la perte de cet enfant tué , parce qu'il était lourdement handicapé.
Finalement, sa disparition était un bienfait pour lui,
un soulagement pour la famille qui aurait dû s'en occuper .
et surtout une économie pour la socièté.
Ca coute cher une place en MAS. [/mode HS off]
6
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis    Profil de mafalda  Message privé      Répondre en citant
mendu1
Membre honoré
 



  
TECHNIQUE: 12 points
BONNE HUMEUR: 74 points
Forêt : Campeur
Nous a rejoints le : 22 Janv 2007
Messages : 6 678

Réside à : ar vro vigoudenn
Patientez...

MAS : maison d'accueil spécialisée
7
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF avant la révolution cutt  Profil de mendu1  Voir le site web de mendu1  Message privé      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
Patientez...

Quand j'entends des enfants se traiter de triso, j'ai un truc à vous conseiller :
prenez un air détaché et ajoutez : "Tiens, je ne t'avais pas dit que moi j'ai un petit frère trisomique !" (même si ce n'est pas tout à fait vrai, il y a toujours l'article IV de notre loi scoute)
Essayez... et observez après la tête de votre interlocuteur Clin d'oeil
8
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
Ecureuil des Innocents
Guide des simples
  
TECHNIQUE: 24 points
BONNE HUMEUR: 35 points
Secours : Secouriste
Nous a rejoints le : 01 Mars 2009
Messages : 1 138

Réside à : Paris
1
Patientez...

Quand on parle de valorisation du Handicap, malheureusement on prend plus en compte le handicap physique que le handicap mental. On adapte tout au personne en fauteuil (gare, route, emploie....) mais impossible de trouver un emploie autreque en atrelier protégé. Or au lieu qu'on se batte pour les intérgrés réellement à notre société, les lois obligent à ce qu'on fasse appelle à eux. en effet il y a des taxes pour toute entreprise qui n'emploie pas ou qui ne délègue pas une partie de son travail à des personne handicapés (quelque soit le degrés ou le type de handicap). Bref on les fait intervenir dans notre monde, mais jamais on ne les y fait ENTRER. On les regroupe au prote du monde du travail, et je trouve ca très dommage.


Pour changer le regard, il "suffit" de les cotoyer. Je vous promet que si on fait en sorte que tout les enfants jouent ensemble, une fois adulte le regard ne sera pas le même!!!!
En maternelle, il y avait un garcons trisomique dans ma classe, pour nous il était juste bizard, et quand la maitresse nous a dit qu'il était malade, l'un de nous a demander si c'était la grippe!!! (on me l'a raconter plus tard.) Bref pour nous il était comme tout le monde
9
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Ecureuil des Innocents  Message privé      Répondre en citant
Irbis
Première Dame du forum
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 45 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 19 Avr 2004
Messages : 1 736

Réside à : Besançon
1
Patientez...

Citation:
Le 2010-11-26 17:58:00, Ecureuil des Innocents a écrit :

en effet il y a des taxes pour toute entreprise qui n'emploie pas ou qui ne délègue pas une partie de son travail à des personne handicapés


Je remercie ces lois qui ont permis à mon père d'avoir un boulot pas trop mal et adapté à ces soucis de santé liés à son handicap.

Sinon, deux questions que je me pose et que je vous pose :
Comment intégrer des gens qui n'ont pas les mêmes capacités que nous ?
Vouloir les intégrer à tout prix n'est ce pas nier leur handicap et leurs difficultés ?
Pour illustrer cette question, on a des amis qui ont une fille trisomique 21, ils l'ont toujours poussée à se dépasser, l'ont toujours mis dans une école normale, elle sait lire, écrire, parle comme il faut. On peut dire qu'elle pourra vivre "presque" comme nous. Mais il y a un problème, cette fille n'est plus assez "trisomique" pour se lier d'amitiés avec des jeunes handicapés mentaux, mais encore trop "trisomique" pour se lier avec des jeunes sans handicaps. Bref, elle n'a pas de place !

Et pour finir sur une petite note de bonne humeur : un handicap dans les courses hippiques c'est un ajout de poids pour les meilleurs pour laisser une chance aux plus faibles Grand sourire
10
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEUdF  Profil de Irbis  Voir le site web de Irbis  Message privé      Répondre en citant
mafalda
madrileña
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 34 points
Forêt : Explorateur
Nous a rejoints le : 03 Janv 2003
Messages : 5 435

Réside à :
1
Patientez...

Le travail des handicapés en milieu ordinaire est favorisé en effet par une loi ( de 1975) qui oblige les employeurs à avoir 6 % de leur effectif en travailleur reconnu handicapé.

Si l'entreprise ne satisfait pas à ce quota, elle paye une taxe à l'Agefiph .

Malheureusement, cette taxe n'est pas dissuasive bien qu'elle soit élevée. L'Agefiph est riche à millions..

Quant au milieu protégé , Esat (Ex Cat) et Atelier protégé sont souvent et il faut le dire une source de main d'œuvre à très bas cout, mais ces entreprises ont le mérite d'exister et de proposer aux personnes handicapées en adéquation avec leur handicap.
11
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis    Profil de mafalda  Message privé      Répondre en citant
Ecureuil des Innocents
Guide des simples
  
TECHNIQUE: 24 points
BONNE HUMEUR: 35 points
Secours : Secouriste
Nous a rejoints le : 01 Mars 2009
Messages : 1 138

Réside à : Paris
Patientez...

Mafalda, la loi dit que si l'entreprise délègue une part de son activité à une entreprise adapté, elle est exhonéré de cette taxe. C'est se que font la plus part des entreprise. Et je suis bien d'accord, cette taxe n'est pas du tout dissuasive.

Je ne nie pas l'importance de ces entreprises (en tant que future ergo ce serai un comble!!!) mais je trouve que , pour une part de leur employer, le travail dans un milieu ordinaire a UN POSTE ADAPTE serai possible et favorable!!!
Reste le problème des relations. C'est sur qu'il reste un long chemin à faire pour changer les mentalité, mais la peur de l'autre n'est selon moi que du à une ingorance!! Quand on connais quelqu'un le regard change.


Soazig, je ne pense pas que se soit un déni de leur difficulté, mais le handicap se définit par la différence entre Ce que la personne peut réaliser dans les conditions actuelle et ce qu'elle aimerais pouvoire faire. Une personne qui as des limites mais qui ne resent pas le besoin d'aller au dela n'est pas en situation d'handicap.

Je sais pas si c'est très clair Euuuh...

Je ne pense donc pas qu'il faille intégré à tous prix, mais plutot qu'il faille intérgré selon la volonté de la personne. Mais oui, l'intégration est possible (c''est même une partie de notre metier!!! Youpie ! )
12
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Ecureuil des Innocents  Message privé      Répondre en citant
Éléphant
Chef distingué
 
  
TECHNIQUE: 21 points
BONNE HUMEUR: 29 points
Forêt : Explorateur
Nous a rejoints le : 23 Déc 2003
Messages : 1 144

Réside à : Trèves (Allemagne)
Patientez...

Citation:
Le 26.11.2010 à 20:57, Mafalda a écrit :

Le travail des handicapés en milieu ordinaire est favorisé en effet par une loi ( de 1975) qui oblige les employeurs à avoir 6 % de leur effectif en travailleur reconnu handicapé.
Si l'entreprise ne satisfait pas à ce quota, elle paye une taxe à l'Agefiph
bla bla bla En fait la loi du 11 février 2005 a remplacé celle du 30 juin 1975. Elle va plus loin, en particulier en étendant le quota d'emploi de personnes handicapées à la fonction publique (avec création du fonds d'insertion des personnes handicapées, FIPH)
Ca rentre ? et en "durcissant" la sanction pour les employeur ne respectant pas le quota.

Elle introduit également des tas de nouveautés, dont la plus importante concerne la création de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) dont l'un des rôles consiste à aider les conseils généraux à financer la prestation de compensation ainsi que toutes les fonctions liées aux maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). La ressource essentielle de la CNSA provient de la cotisation du lundi de Pentecôte qui n'est plus chômé (mais qui reste férié, petite nuance).

Ce dispositif (MDPH) commence timidement à porter ses fruits (mais pas suffisamment ni assez vite selon les associations). La performance du dispositif est examinée par l'observatoire de l'action sociale décentralisée (ODAS) qui a publié un rapport sur les premières années de fonctionnement du nouveau dispositif: il est édifiant, même pour un non-initié.

Parmi les autres mesures remarquables de la loi de 2005, la scolarisation des enfants handicapés est largement prise en compte (principe de l'accueil universel dans l'école de quartier, comme pour un enfant valide). Là encore, la mise en oeuvre, bien qu'ayant fortement amélioré la scolarisation des enfants présentant un handicap, est très inégale et se heurte à des tas de problèmes locaux.

Je pourrais encore en écrire des pages sur le sujet...
mais le mieux, pour les Paratistes que ça intéresse, est de demander aux associations qui ont souvent fait d'excellentes synthèses.
13
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis éclaireur unioniste  Profil de Éléphant  Voir le site web de Éléphant  Message privé      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
4
Patientez...

Tiens, dans la dernière lettre de la fondation Jérôme Lejeune (n°7 , déc. 2010 p.6) on lit ces phrases intéressantes
Texte:
... Toute personne est vulnérable. Certains le savent, d'autres non. Les personnes ayant un handicap apportent une lumière irremplaçable à celles qui se croient invulnérables. Elles disent la vérité de la condition humaine... (Mgr Pierre d'Ornellas)

En réalité il n'y a pas deux camps (les "normaux" ou les handicapés) mais un seul...
Osons donc le slogan provocateur : "nous sommes tous des handicapés"
(qui s'ignorent, plus ou moins)...
14
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
CASTORE
Rongeur

Nous a rejoints le : 08 Fév 2005
Messages : 3 258

Réside à : wwwest
Patientez...

Surtout après avoir fait une formation "sensibilisation du monde de l'entreprise face au handicap" et où on apprend

*qu'il y a 5 grandes "familles" de handicap : moteur,mental, visuel, auditif et psychique...
*que le statut de "personne handicapée" au sens de la Législation recouvre un vaste domaine


Constitue un handicap, ... toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. " Article 114 loi du 11 février 2005.

*quelques chiffres significatifs pour la France

-5 millions de personnes handicapées en France, dont 2 millions de personnes à mobilité réduite.30% des déficiences motrices sont d'origine accidentelle
-Le nombre de personnes en situation de déficience motrice est estimé à 7,4 millions
-1,2 million de personnes de plus de 16 ans déclarent à la fois une ou plusieurs incapacités, une restriction d'activité.
-On compte actuellement environ 7500 étudiants handicapés
-4,092 millions de personnes sont atteintes de déficience auditive dont 80 000 pratiquent la langue des signes.
-600 000 personnes malentendantes portent un appareil de correction auditive.
-207 000 personnes sont aveugles ou profondément malvoyantes.
-L'espérance de vie des personnes porteuses de trisomie 21 est passée en 15 ans de 25 à 49 ans (en 2002) et leur longévité progresse de 1,7 an par an.
-80 000 personnes sont autistes.
15
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis RIAUMONT un jour...  Profil de CASTORE  Message privé      Répondre en citant
Amodeba
Bretagne
  
TECHNIQUE: 23 points
BONNE HUMEUR: 26 points
Église : Acolyte
Nous a rejoints le : 06 Sept 2004
Messages : 4 687

Réside à : Bzh
Patientez...

Citation:
Le 2010-11-26 09:37:00, CASTORE a écrit :


Et en France, les conséquences du DPI sont telles que même le professeur Testart (père du premier bébé éprouvette)s'en inquiète.



L'emploi de ce mot n'est pas anodin, à mon sens, car je présume qu'il ne s'agit pas du père "géniteur"...
16
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex-fse  Profil de Amodeba  Message privé      Répondre en citant
Éléphant
Chef distingué
 
  
TECHNIQUE: 21 points
BONNE HUMEUR: 29 points
Forêt : Explorateur
Nous a rejoints le : 23 Déc 2003
Messages : 1 144

Réside à : Trèves (Allemagne)
1
Patientez...

Citation:
Le 1.12.2010 à 11:50, Choc 013 a écrit :

[...] Les personnes ayant un handicap apportent une lumière irremplaçable à celles qui se croient invulnérables. Elles disent la vérité de la condition humaine [...]
Je peux en témoigner, personnellement :
pendant des années j'étais au mieux indifférent aux handicaps et au pire effrayé.
Puis j'ai eu successivement
  • un grave accident de parachutisme (3 mois d'hôpital militaire, une longue rééducation et des séquelles à vie... et un miracle de chirurgie qui m'a évité une amputation tibiale)
  • et, quelques années après je me suis retrouvé directeur du centre d'études et de recherche sur l'appareillage des handicapés.

Dans le premier cas, j'ai apris à subir le regard des autres quand je marche en claudicant.
Dans le second, j'ai cottoyé professionnellement des personnes atteintes de divers handicaps (moteur, sensoriel, cérébral...) et ai pu me rendre compte exactement de ce que tu décris :

la "normalité" est quelque chose de relatif et on est tous le handicapé de quelqu'un.

Et puis, je relis différemment certains récits de guérison par Jésus :
la "pointe" de Lc 17;17, c'est bien cette question :
- "et les neuf autres [lépreux] où sont-ils ?"

L'important n'est pas dans le handicap ou la maladie que l'on porte mais dans la Grâce qui surabonde. Et le handicapé est, lui aussi, dans le plan de Dieu.
17
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis éclaireur unioniste  Profil de Éléphant  Voir le site web de Éléphant  Message privé      Répondre en citant
Babior E.
Grand membre
  
TECHNIQUE: 22 points
BONNE HUMEUR: 39 points
Montagne : Alpiniste
Nous a rejoints le : 23 Mai 2007
Messages : 660

Réside à : Lyon, Clermont-Ferrand
2
Patientez...

Citation:
Le 2010-12-01 11:50:00, Choc 013 a écrit :

Tiens, dans la dernière lettre de la fondation Jérôme Lejeune (n°7 , déc. 2010 p.6) on lit ces phrases intéressantes
Texte:
... Toute personne est vulnérable. Certains le savent, d'autres non. Les personnes ayant un handicap apportent une lumière irremplaçable à celles qui se croient invulnérables. Elles disent la vérité de la condition humaine... (Mgr Pierre d'Ornellas)

En réalité il n'y a pas deux camps (les "normaux" ou les handicapés) mais un seul...
Osons donc le slogan provocateur : "nous sommes tous des handicapés"
(qui s'ignorent, plus ou moins)...

A ce sujet-là, un colloque est organisé à Lyon par l'Arche sur le thème "Fragilités interdites ? Tous fragiles, tous humains". La perspective est intéressante : les porteurs de handicap "selon la loi" (voir la définition donnée par CASTORE) ne sont pas les seuls à réclamer de l'attention, nous sommes tous vulnérables d'une façon ou d'une autre. Une belle leçon d'humilité - exit les surhommes !
18
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis AGSE, ex-GDF  Profil de Babior E.  Voir le site web de Babior E.  Message privé      Répondre en citant
camiille
Membre actif
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 24 Mai 2009
Messages : 118
Patientez...

J'ai eu une jeannettes qui, suite à un AVC, est devenue hémiplégique, mais elle était petite donc elle s'en est assez bien remise et la seule séquelle qu'elle a, est de boiter un petit peu de la jambe de son hémiplégie.
Les jeannettes ne l'ont pas remarqué, a part quelques grandes, et encore, pas toutes, qui étaient très discrètes.
Cette jeannette nous avait dit qu'elle se sentait bien aux jeannettes parce que c'est le seul endroit où elle se sentait "normale", comme tout le monde, et où personne ne voulait pas se mettre avec elle à un jeu à cause de son handicap!

La loi de 2005 affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, et à un parcours scolaire continu et adapté.

J'espère que cette loi va faire en sorte que plus d'enfants handicapés soient scolarisé en milieu normal, et non en IME dès leur plus jeune âge (dans la mesure du possible) parce que les enfants ne se rendent pas forcément compte qu'une personne est différente, ou s'en rendent compte mais ils n'ont pas la même vision que nous.

Donc s'ils sont "habitués" à côtoyer les personnes handicapées, leur regard quand ils seront adultes ne sera pas le même, et on ne ressentira plus, ou moins de peur et de rejet face à ces personnes!
19
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF / SGDF  Profil de camiille  Message privé      Répondre en citant
Irbis
Première Dame du forum
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 45 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 19 Avr 2004
Messages : 1 736

Réside à : Besançon
Patientez...

20
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEUdF  Profil de Irbis  Voir le site web de Irbis  Message privé      Répondre en citant
Irbis
Première Dame du forum
  
TECHNIQUE: 29 points
BONNE HUMEUR: 45 points
Cité : Serviteur
Nous a rejoints le : 19 Avr 2004
Messages : 1 736

Réside à : Besançon
Patientez...

C'est bien joli de penser aux gens "normaux" qui ont besoin de cotoyer les personnes handicapées pour faire évoluer leur regard. Mais quand est ce qu'on pense aux enfants handicapés et à ce qui est le mieux pour eux ?

J'ai des frères trisomiques 21, ils ont été scolarisé en maternelle.
Première difficulté : il faut que la maitresse soit d'accord, car même si la loi l'oblige à accepter l'enfant si elle n'est pas d'accord et n'est pas à l'aise avec la question de l'handicap, l'accueil se passera très mal et donc nuira à l'enfant.
Deuxième difficulté : les cours et l'apprentissage ne sont pas du tout adapté à l'handicap mental. Et quand un enfant de 6 ans trisomique se retrouve en echec scolaire face à des enfants de 3 ou 4 ans, comment pensez vous qu'il va réagir ?
Un de mes frères est en CLEX (classe d'enfants hnadicapés mentaux rattachée à une IME mais dans une école normale) et depuis qu'il y est il a fait d'énorme progrès. Beaucoup plus que si il était resté dans une classe normale. Et tout le côté frustration et échec scolaire qui entrainait une violence a disparu.

Le système de la CLEX est très bien, je trouve. Les enfants porteurs d'un handicap ont un apprentissage adapté et rencontrent les autres élèves de l'école pendant la récréation, la cantine... Ce qui permet de faire évoluer le regard des autres élèves sur le handicap.
21
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis EEUdF  Profil de Irbis  Voir le site web de Irbis  Message privé      Répondre en citant
Ecureuil des Innocents
Guide des simples
  
TECHNIQUE: 24 points
BONNE HUMEUR: 35 points
Secours : Secouriste
Nous a rejoints le : 01 Mars 2009
Messages : 1 138

Réside à : Paris
Patientez...

Je suis d'accord avec toi Soazig!!

Il faut faire les choses selon leur besoins, et ne pas essayer d'aller trop au dela de leur limite. Pour cela il est mieux qu'il soit en enseignement spécialiser; Cependant, il n'est pas bon, qu'ils évoluent exclusivement dans un "monde de handicap" (desolé je vois pas trop comment le dire). Il faut qu'ils puissent s'intégré à la société, la comprendre, et non pas la voire de l'exterieur.

Donc il ne faut pas qu'il soit en IME, et dans les groupe d'activité spécialiser, et au Cathé spécialisé....

Il faut qu'a la récé, tous les enfants puissent se rencontré, ou au scoutisme, ou au club de sport ou...

et surtout ne pas mettre en enseignement spé des enfants qui pourrais suivre (avec un peu d'aide ou non) un enseignement normale. Cela va avec ne pas mettre un etiquète "handicap" sur la moindre difficulter!!! Aujourd'hui combien d'enfant sont diagnostiquer "Dys" ou "à trait autistique".... cela ne les aide pas ni eux ni ceux que ce trouble handicap réélemment.
22
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SUF  Profil de Ecureuil des Innocents  Message privé      Répondre en citant
croc la pêche
Croc pêchue

Nous a rejoints le : 04 Mars 2010
Messages : 1 545
1
Patientez...

Citation:
Le 2011-01-07 13:10:00, Ecureuil des Innocents a écrit :



Il faut qu'a la récé, tous les enfants puissent se rencontré, ou au scoutisme, ou au club de sport ou...


[3615 mavie on] Entièrement d'accord avec toi Ecureuil! L'année dernière, sortant à peine de la compagnie me voilà Akéla du haut de mes 17 ans. Je découvre les loups petit à petit et en particulier un petit gars de 12 ans souffrant d'autisme. Au début, j'avais un peu peur. C'est un enfant qui demandait un peu plus d'attention, d'écoute que les autres garçons de son âge. Il a énormément apporté à la meute, tant aux autres louveteaux qu'aux cheftaines. Pour nous, pour eux c'était un louveteau comme un autre, un copain avec qui jouer même si communiquer avec lui était un peu plus difficile, il ne parle pas. Il était dans une école spécialisée et quand on voyait son sourire lorsqu'il venait aux sorties je pense qu'être louveteau lui a apporté quelque chose.
Il est monté à la troupe en octobre et même s'il ne pourra peut être pas faire tous le camp ou être scout jusqu'à 17 ans je pense et espère qu'être scout lui apportera beaucoup.
Adapter l'enseignement pourtant des enfants souffrant d'un handicap ça me semble logique, ne serait ce que pour le permettre de suivre, de progresser, de grandir tout simplement mais dans les activités extra scolaires on peut tout à fait accueillir des enfants handicapés [3615 mavie off]
23
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de croc la pêche  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net