Mercredi 20 Nov 2019
11:14
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Relations entre Satan et Dieu
Akela NDE
Akela

Nous a rejoints le : 01 Avr 2005
Messages : 4 922

Réside à : Dijon
4
Patientez...

Le CEC, c'est le Catéchisme de l'Église Catholique. Clin d'oeil
Quant à St Pierre, il a les clefs du paradis car « Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié aussi dans les cieux ; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux ; et tout ce que tu délieras sur la terre, sera aussi délié dans les cieux. » (Mat. XVI, 19).


Ce qui est un peu difficile quand on commence à vouloir parler de ce que sont le paradis et l'enfer, c'est qu'on parle de réalités qu'on ne peut pas bien appréhender, puisqu'elles ne sont pas de notre monde.
Donc le simple terme de lieu est ambigu : si on s'imagine le paradis comme un «simple» grand jardin avec une belle lumière où tout le monde est gentil et où Dieu se promène, on décrit peut-être le paradis en termes humainement compréhensibles, mais c'est juste le paradis terrestre qu'on décrit belebleb De même pour l'enfer : on peut éventuellement décrire ce qui se passe à l'intérieur d'un volcan ou d'une fonderie, mais si on se limite à l'aspect physique, on loupe le cœur du machin.

D'un autre côté, si on se contente de prendre la description que donne Loup Amical, sans lire la dernière ligne, on risque vite également d'en arriver à la conclusion que le paradis et l'enfer sont sur terre, et que c'est le paradis quand je suis en état de grâce et copain avec tout le monde, et l'enfer quand je suis en état de péché volontaire et que je fous des tartes à tous ceux que je croise ( ). Ce qui serait diablement ( Warf ! ) embêtant, vu que cela impliquerait qu'il n'y a rien après la mort, si ce n'est, peut-être, une perpétuation sans fin de l'état dans lequel j'étais avant de mourir.

Je pense qu'il ne faut pas se voiler la face : nous sommes face à une réalité qui nous dépasse, donc il peut être intéressant, à mon avis, de commencer par se dire qu'on ne pourra jamais la comprendre vraiment avant d'y être.

Après, il serait également idiot de s'arrêter là ! j'aime pas réfléchir La foi du charbonnier, elle est bien quand on est charbonnier, mais quand on a la chance de pouvoir exercer son intellect, il est bon d'essayer de la développer un peu.


Donc, pour moi, le paradis est à la fois le fait de ressentir un Amour infini, et un lieu.

Plus que de simplement ressentir cet amour, je pense que c'est le fait de connaître, voire de comprendre cet Amour. C'est également le fait d'être nous-même amour au sens le plus fort, et, en un sens, de réaliser ce que Jésus réalise dans la communion, mais en sens inverse. Au paradis, nous sommes en quelque sorte assimilés en Dieu, tout en restant nous-mêmes, d'une façon qui nous est aujourd'hui inconcevable.

Par ailleurs, c'est aussi un lieu … mais pas un lieu physique ; en tout cas pas que, et pas selon les modalités que nous connaissons aujourd'hui. Déjà, pour la bonne et simple raison que nous indique Chamoisguide : vu que nous y serons avec nos corps après la résurrection, il faut bien que ce soit un lieu, d'une manière ou d'une autre. Mais de même qu'après la résurrection, notre corps ne sera pas tel que nous le connaissons (ce sera un corps glorieux, totalement soumis à notre esprit, comme celui de Jésus après sa résurrection à Lui), le paradis ne sera pas un lieu simplement physique comme nous pouvons nous l'imaginer avec nos capacités relativement réduites de mortels. De ce fait, il ne sera pas soumis aux lois du monde (physiques, etc), donc il est très réducteur de l'imaginer comme un simple beau jardin, même si on l'imagine en dehors de l'univers et plein de choses extraordinaires.

En ce qui concerne l'enfer, c'est à peu près la même chose : ce n'est pas qu'un simple état spirituel, c'est aussi un lieu. Les damnés (J'allais écrire «on», mais j'espère que ça ne sera le cas de personne !! Et surtout pas des sympathiques lecteurs de ce forum …) y souffriront d'ailleurs des peines physiques, ce qui implique qu'il y ait une partie de physique dans cette réalité (Je crois qu'un ancien concile a du condamner comme hérésie le fait de nier la réalité de la peine physique des damnés, mais je ne me souviens absolument plus duquel.). Mais là encore, probablement pas physique au sens où nous le comprenons aujourd'hui.

Si enfer et paradis étaient des réalités simplement physiques, cela poserait d'ailleurs quelques problèmes techniques passablement ennuyeux, comme le démontre cet article.



Pour finir sur l'enfer, c'est effectivement un choix que nous faisons nous-mêmes lors du jugement particulier, à ce que nous dit la théologie.
Mais c'est aussi une conséquence de notre comportement : Dieu ne nous force pas à L'aimer, et si nous Le refusons, Il nous laisse aller au seul endroit où il n'y aura pas d'amour.
En ce sens, on peut très bien comprendre que l'Église - que dénonce Blizzard - ait longtemps jugé sage de présenter l'enfer comme une punition : c'en est bien une, mais une punition auto-imposée. Et c'est pour éviter à des gens qui ne se posaient pas autant de questions de se retrouver à faire ce choix, que ladite Église leur a proposé ses commandements et ses prescriptions.
0
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ma route en solitaire.  Profil de Akela NDE  Message privé      Répondre en citant
Signaler
Patientez...
>>Le fuseau a été fermé par un modérateur

 

  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net