Mercredi 17 Août 2022
09:54
[S'inscrire]  [Mon Profil]  [Messages privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]

Recherche avancée
 
Ecussons
Autocollants
Polos
Retour au site
Retour au forum

Cette version du forum n'est désormais accessible que pour lire les passionants échanges et partage de techniques qui ont déjà été rédigées ici.

Pour participer aux échanges interscouts, merci d'utiliser
le nouveau forum

 

          
Auteur
Plus un individu se croit libre, plus il est manipulable
  Cliquez pour charger les messages précédents [...]
trident
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Fév 2009
Messages : 1 494

Réside à : Montréal, Québec
Patientez...

Ce n'est pas parce que la majorité décide quelque chose que c'est nécessairement bon. Encore plus lorsque cela se fait au détriment d'une minorité. Qui a été mis au bûcher pour avoir affirmer que la Terre était ronde, envers et contre cette fameuse majorité?

Ah les ressources renouvelables... Voici ce qu'on disait en 1865 concernant le charbon:

« I must point out the painful fact that such a rate of growth will before long render our consumption of coal comparable with the total supply. In the increasing depth and difficulty of coal mining we shall meet that vague, but inevitable boundary that will stop our progress." [...]

So far then as our wealth and progress depend upon the superior command of coal we must not only stop—we must go back.
»


William Stanley Jevons, un intellectuel anglais

Bref, 147 ans plus tard, il y a toujours du charbon sur cette bonne vieille Terre. Inutile d'être pessimiste et alarmiste. L'être humain, cette formidable bestiole, a et aura toujours la capacité d'innover et de trouver une alternative lorsqu'une ressource sera inabordable, car comprenons-nous bien : le zéro pétrole, ça n'arrivera jamais. Mais il sera devenu tellement rare, et donc dispendieux, qu'il sera logique d'utiliser autre chose.

L'état qu'on laisse à nos enfant est définitivement plus sain aujourd'hui qu'il y a 60 ans. Qui sont ceusses et celles qui se rappellent de la pollution atmosphérique de Paris à cause du chauffage au charbon?

À part la cartouche d'encre, as-tu un autre truc qui est programmé pour se détraquer?

Le "tout le monde aux champs" n'est pas du tout caricatural. Ne te rappelles-tu pas l'époque féodale où pratiquement 100% des habitants d'un village étaient occupé à labourer leur petit lopin de terre?

26
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex-ASC, ex-FSE  Profil de trident  Message privé      Répondre en citant
Serviteur44
Membre actif
  
TECHNIQUE: 20 points
BONNE HUMEUR: 20 points
Église : Lecteur
Nous a rejoints le : 01 Août 2012
Messages : 168

Réside à : Sur le chemin
Patientez...

La majorité qui décide, c'est la démocratie, pour l'instant y a pas mieux, non ?
^^
"Bien plus sain", y a qu'à voir l'augmentation exponentielle des cancers depuis 50 pour s'en convaincre ...

Pour en savoir plus sur les "trucs" programmés pour se détraquer, un bon petit reportage d'Arte bien édifiant :



Laisser entendre que la décroissance serait un retour à "tout le monde aux champs" est caricatural, c'est un mouvement qui prône une utilisation raisonnée des ressources, pas un retour à l'époque féodale mais une avancée vers un nouveau monde à construire différemment.
27
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SGDF  Profil de Serviteur44  Voir le site web de Serviteur44  Message privé      Répondre en citant
redcat
Membre actif

Nous a rejoints le : 29 Déc 2010
Messages : 156
1
Patientez...

Citation:
Trident a écrit :

Pourrais-tu m'indiquer dans quel domaine devrions-nous recycler le million de français travaillant pour la télévision, les journaux et le marketing?


Et bien... peut-être dans la télévision, les journaux et le marketing ?

Tu confonds la fonction et l'objectif, la forme et le fond.

On peut très bien imaginer des médias avec moins (ou pas) de pub et même du marketing appliqué à autre chose que de la publicité commerciale pure.

L'église, l'armée, les ONG, les associations,... ont des besoins en communication, marketing etc.

Rappelons que Vincent Cheynet le fondateur en France des Casseurs de Pub et du journal "la Décroissance", est un publicitaire "repenti". Cela montre déjà que certains publicitaires ne sont pas toujours à l'aise avec le travail qu'il font, et que ce travail entre parfois en contradiction avec leurs convictions profondes (notamment religieuses, Vincent Cheynet est croyant).

Sans même parler de décroissance (une idée qui me semble pourtant tout à fait en phase avec le message des grandes religions comme des grandes philosophies classiques ou même d'une certaine idée de la vertu républicaine), il semble assez sage de limiter l'espace dans lequel se déploie le matraquage publicitaire, notamment à l'école et dans les grands services publics pour commencer.

Et aussi faire appliquer la loi qui interdit aux publicitaires de cibler directement des enfants (elle existe si mes souvenirs sont bons).
Dans certains cas, c'est aussi une question de bonne gestion des comptes publics : il y a quand même un grand scandale à autoriser les entreprises privées à inciter à la consommation incessante de produits trop sucrés, trop salés, trop gras et ensuite de faire payer par le contribuables les problèmes de santé publique que cette consommation induit.

Le ridicule est atteint quand en bas de l'écran de télé, dans les programmes destinés à la jeunesse, on écrit en tout petit des messages de prévention qu'une grande partie des enfants ne savent pas encore lire. On peut toujours dire qu'il est de la responsabilité des parents d'interdire la télé aux enfants, mais c'est de l'hypocrisie, car nous connaissons l'ampleur de la place de la télé dans nos société et la difficulté à vivre "coupés" de ces technologies (télé, internet etc.). La pression sociale est très forte.

D'autre part, il n'y a aucune raison pour qu'un citoyen qui est obligé de prendre le métro ou le bus soit obligé de subir une radio commerciale qui braille des jingles publicitaires pendant toute la longueur du trajet. Pour le coup, le citoyen devient un client "captif".

Il y a des lieux qui ont vocation à être sanctuarisés vis à vis de la marchandise tout comme les Eglises le sont : c'est Jésus chassant les marchands du Temple, non ?

Entre le tout pub et l'interdiction, il y a une voie médiane, celle de la régulation par la société de ce qu'elle trouve acceptable, raisonnable pour ses membres, et qui prend ses responsabilités (comme elle le fait en matière de stupéfiants, de vente d'armes...).

Ça s'appelle la régulation.

Bien sûr je comprends que l'idée même de régulation hérisse un libertarien à l'américaine comme Trident.Grand sourire
28
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de redcat  Message privé      Répondre en citant
trident
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Fév 2009
Messages : 1 494

Réside à : Montréal, Québec
Patientez...

Décroissance? Aïe! Aïe! Aïe!

Je suis plutôt du courant minarchiste que libertarien. C'est-à-dire je crois à l'utilité d'un État, mais avec des champs de compétences fort limités, mais névralgiques, tel que la loi et l'ordre, afin d'assurer les libertés fondamentales à chacun. Nonobstant cette précision, philosophiquement, ça donne ceci:





L'interdiction publicitaire aux enfants est intéressante. C'est le cas au Québec, mais pas dans le reste du Canada. Est-ce que les autres enfants canadiens sont davantage des demeurés parce qu'ils sont exposés à la publicité? Je ne sais pas. Je suis cependant d'avis que la publicité a une influence sur ces êtres en devenir et que d'une certaine façon (aux parents d'y voir), ils doivent être accompagnés face à ce bombardement.

La solution résiderait-elle dans l'interdiction? Je n'en suis pas sûr. Je pencherais plutôt que toute solution passe par l'éducation. Évidemment, la situation des enfants (leur âge) est particulière. Mais en même temps, il est de notre devoir de les préparer à la vrai réalité. Donc, à quoi bon les garder dans une bulle vu qu'un jour, ils devront faire face au vrai monde? Je ne suis pas d'avis que l'État doit se substituer au rôle des parents.

Citation:
Le 2012-11-01 09:04:00, redcat a écrit :

il y a quand même un grand scandale à autoriser les entreprises privées à inciter à la consommation incessante de produits trop sucrés, trop salés, trop gras et ensuite de faire payer par le contribuables les problèmes de santé publique que cette consommation induit.
Facile de répondre au premier segment : la publicité invite les gens, mais ne les force pas. C'est une nuance capitale.

Pour répondre à la deuxième portion, il faut nécessairement aborder l'aspect négatif d'avoir collectivisé la santé. Au nom du bien commun, vu qu'on paie tous collectivement les coûts de la santé, l'État se voit ainsi justifié de nous dire quoi manger parce que le cas échéant, ça va nous coûter collectivement plus cher. Bref, dans ce monde dans lequel nous vivons, notre système de santé nous déresponsabilise. Si nous avions un système mixte où nous devrions prendre individuellement une part de responsabilité, l'État ne serait pas justifié de dicter nos choix de vie.

Peut-on imaginer des médias sans publicité? Possible, mais difficilement, car tout repose sur le modèle d'affaire et sur l'habitude ancrée des consommateurs de payer peu ou pas du tout. Cela se voit sur internet, car cette plate-formes est moins réglementée par l'État (il y a donc moins de coûts).

Moins de publicité? Peut-être. Mais comment alors compenser ces pertes de revenu? La seule manière, c'est de faire accepter au consommateur qu'il devra payer davantage. On en revient à la quadrature du cercle.


Citation:
Le 2012-11-01 09:04:00, redcat a écrit :

L'église, l'armée, les ONG, les associations,... ont des besoins en communication, marketing etc.
Tu oublies les plus importantes : les entreprises. Elles doivent nécessairement communiquer avec les consommateurs pour faire connaître leurs produits ou leurs services. C'est primordial.
29
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex-ASC, ex-FSE  Profil de trident  Message privé      Répondre en citant
redcat
Membre actif

Nous a rejoints le : 29 Déc 2010
Messages : 156
Patientez...

Citation:
Trident a écrit :

Si nous avions un système mixte où nous devrions prendre individuellement une part de responsabilité, l'État ne serait pas justifié de dicter nos choix de vie.


C'est déjà le cas. Le système français est mixte. Une partie des remboursements est socialisée au travers de la sécurité sociale et l'autre partie est à la charge des personnes.

Celles et ceux qui n'ont pas de mutuelles voient très bien la différence.
30
Infos sur le membre et actions possibles
  Profil de redcat  Message privé      Répondre en citant
trident
Membre confirmé

Nous a rejoints le : 28 Fév 2009
Messages : 1 494

Réside à : Montréal, Québec
Patientez...

Le système ne doit suffisamment pas être mixte, vu le trou béant dans la sécu Grand sourire
31
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis ex-ASC, ex-FSE  Profil de trident  Message privé      Répondre en citant
Blizzard
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 73 points
BONNE HUMEUR: 23 points
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 24 Juil 2011
Messages : 1 057
Patientez...

Pourquoi quand on conquiert sa liberté, en confie-t-on sa gestion à d'autres ?
32
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis SDF, FSE, SUF.  Profil de Blizzard  Message privé      Répondre en citant
laricio
Membre confirmé
Forêt : Trappeur
Nous a rejoints le : 16 Déc 2008
Messages : 1 445
Patientez...

Par paresse probablement, dans une société d'héritage masculin, la paresse étant peut être le principal défaut des hommes. Mais si on en croit les survivalistes, il va falloir se prendre en mains ou mourir!
33
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE puis SUF  Profil de laricio      Répondre en citant
Choc 013
Membre confirmé
  
TECHNIQUE: 39 points
BONNE HUMEUR: 30 points
Forêt : Pionnier
Nous a rejoints le : 02 Oct 2003
Messages : 1 425

Réside à : forêt de Brocéliande
1
Patientez...

34
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis moi - même !  Profil de Choc 013  Voir le site web de Choc 013  Message privé      Répondre en citant
Ecureuil bondissant
Grand membre
  
TECHNIQUE: 21 points
BONNE HUMEUR: 26 points
Cité : Orateur
Nous a rejoints le : 03 Juil 2009
Messages : 737

Réside à : Paris
2
Patientez...

Je débarque un peu sur le fuseau, mais son titre m'a fait penser à un cours super intéressant qu'on a eu et qui m'avait impressionnée: si on dit à quelqu'un "vous êtes libres", il consentira plus facilement à ce qu'on lui demande!!
Par exemple, si on demande à quelqu'un de faire un don pour une association, et qu'on rajoute à la fin "mais vous êtes libre, bien sûr!", il va plus donner que si on ne l'avait pas dit... c'est fou!!

Un autre truc hyper intéressant, et qui montre bien que les gens sont hyper attachés au "paraitre": si on leur demande quelque chose d'énorme (du genre s'engager à emmener des jeunes délinquants dans des activités, une fois par semaine pendant 2 ans), qu'ils refusent donc, et qu'après on leur demande un truc plus petit (emmener des délinquants au zoo pendant 2h, une fois), ils vont carrément mieux accepter parce qu'ils ne veulent pas dire non deux fois! (c'est la technique de la porte au nez, ça s'appelle!! bla bla bla )

Bref, voilà pour étaler ma science...il faut bien que les études de psycho servent à quelque chose!!
Mais l'expérience de Milgram est effectivement super intéressante sur la question du rapport à l'autorité!
Il y a aussi plein d'autres expériences qui montrent que les gens sont naturellement des MOUTONS!! j'aime pas réfléchir
35
Infos sur le membre et actions possibles
  Je suis FSE  Profil de Ecureuil bondissant  Message privé      Répondre en citant
  technique
  bonne humeur
RSS 

 

 

Semper Parati Scoutopedia, l'encyclopédie scoute

© Fraternite.net | contact
webmestre@fraternite.net